Webinaire : le projet « Koena Connect »

L’équipe Koena présente le projet « Koena Connect » sous la forme d’un webinaire. Le 9 avril 2021, plusieurs entreprises, associations ou personnes intéressées par la plateforme de médiation, se rejoignaient pour parler de l’accessibilité numérique.

Le partenaire Stivo était présent. Lors ce webinaire, la ville d’Osny exprime son souhait de devenir partenaire sur le projet « Koena Connect ».

Co-construire « Koena Connect » avec vous

Au programme du webinaire :

  • définition du problème à résoudre : 98 % du Web a des non-conformités aux normes d’accessibilité. Selon l’Insee, 1 personne sur 6 n’utilise pas Internet, plus d’1 usager sur 3 manque de compétences numériques de base ;
  • l’engagement de la Stivo : ce partenariat consiste à développer une expérimentation sur le site de cette entreprise. Grâce à cela, nous pouvons améliorer l’usage de la plateforme côté utilisateur et utilisatrice, mais aussi côté service numérique ;
  • exemple de cas d’usage (précision dans la seconde partie de l’article) ;
  • le projet « Koena Connect » se co-construit avec vous. Vous pouvez participer à un sondage sur le choix de l’image et du texte qui seront sur le bouton cliquable. L’avis des utilisateurs est un élément principal de cette expérimentation. Entreprise ou simple utilisateur, vous pouvez également utiliser le service en faisant appel à la médiation. N’hésitez pas à faire connaître le service et à exprimer vos impressions !

Des questions sur la plateforme de médiation ? Sur le blog, vous trouverez la FAQ sur le projet « Koena Connect ». Contactez-nous pour toute autre interrogation !

Partenariats

Stivo est un partenaire du projet « Koena Connect ». Ce réseau de bus est l’opérateur du réseau Francilien Île-de-France Mobilités sur le territoire de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise.

L’intérêt de ce terrain d’expérimentation est notamment de vérifier l’apport de « Koena Connect » en tant que service dans une expérience se déroulant dans des contextes variés, numériques et non numériques. Une partie de l’expérience se fait en ligne, une partie physique (prendre le bus) et le tout inclut de multiples parties prenantes.

De leurs côtés, la mairie d’Osny et Mobilizon rejoignent le projet pour permettre différents terrains d’expérimentation.

Projet « Koena Connect » : l’avis des participants au webinaire

La fin du webinaire se consacrait à un temps de questions/réponses entre l’équipe de Koena et des participants.

Suite à cet échange, voici une FAQ :

  • L’expérimentation du projet « Koena Connect » concernera t-elle aussi l’application mobile Stivo ?

La réponse de Stivo est claire : le choix est porté sur le site internet, car l’application n’est pas accessible pour l’instant. Le site internet peut-être utilisé sur le smartphone. D’après quelques utilisateurs, l’application Stivo n’était vraiment pas accessible en comparaison avec le site.

L’équipe de Koena répond alors qu’on pourrait basculer en cours de route sur l’application mobile. Cependant, cela dépend du délai car en 3 mois c’est compliqué. Stivo a un retour utilisateur décrivant que les personnes utilisent davantage le site que l’application.

  • Sur le long terme, est-ce que la plateforme de médiation pourra répondre à des demandes sur tout type de logiciels ?

Oui, on aura un service totalement ouvert en plus du service dédié à chaque partenaire. L’objectif ? Prendre contact avec les personnes chargées du site. En cas de refus de leur part, Koena met l’utilisateur en contact avec Droit pluriel puisqu’il s’agit de discrimination.

L’objectif de Koena et de la médiation est que les utilisateurs ne se sentent pas seuls. La plateforme a pour but d’organiser les demandes qui sont communiquées, et créer un nouveau métier qui est la médiation numérique.

  • Sera-t-il possible d’ajouter une demande de contact pour être mis en relation avec Sociotopie ?

C’est déjà prévu par Koena. On manque de données, et c’est intéressant d’avoir des données sur des personnes valides qui utiliserons la plateforme. Des données seront récoltées de manière anonyme sur les types de problèmes signalés par les utilisateurs. Il est important de ne pas obliger les personnes à participer à l’étude Sociotopie.


Texte : Emma Jalis
Illustration :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *