Top 5 des questions les + posées sur l’accessibilité numérique

En proposant des contenus et des fonctionnalités utilisables pour tous, l’accessibilité numérique est synonyme d’équité. Ne pas respecter ses règles peut provoquer de l’exclusion pour certaines personnes handicapées. À partir des formations organisées par Koena, voici le top 5 des questions les plus posées sur l’accessibilité numérique.

1. Qu’est-ce que l’accessibilité numérique ?

L’objectif de l’accessibilité numérique est l’inclusion ! Les personnes handicapées peuvent utiliser des logiciels ou du matériel spécifique pour récupérer les informations d’un site et interagir avec son contenu. Il existe déjà de nombreuses technologies pour différents types de handicap. Ce système fonctionne avec l’aide de sites accessibles. Si un site n’est pas accessible, les technologies d’assistance ne fonctionneront pas. Démo en vidéo avec Jean-Philippe Mengual, aveugle, qui nous montre ci-dessous comment fonctionne son lecteur d’écran.

À noter que les entreprises se doivent de respecter certaines règles pour concevoir et développer des sites compatibles avec l’accessibilité numérique. Elles risquent sinon une amende allant jusqu’à 20 000 € par an et par service.

2. Pourquoi l’accessibilité numérique ?

L’accessibilité est nécessaire pour les personnes handicapées, et bénéficie à toutes et tous. Voici 5 raisons de faire de l’accessibilité numérique :

  • Ne pas faire de discrimination envers les personnes handicapées : construire un environnement adapté pour 20 % de la population en France.
  • Être conforme à la loi : ne pas créer de discrimination dans l’accès à tout type d’information sous forme numérique, faciliter ainsi le signal des manquements aux règles d’accessibilité et se protéger ainsi de tout risque juridique en France et à l’étranger.
  • S’engager dans une démarche responsable (RSE) : s’inscrire dans la dimension sociale du développement durable, qui en est l’un des 3 piliers.
  • Améliorer la qualité de ses projets informatiques : apporter un aspect de qualité par l’inclusion dans la vision stratégique, la maintenance, la performance et le référencement (SEO).
  • Donner du sens à son travail : apporter sa pierre à l’inclusion, lutter contre le validisme et promouvoir des valeurs humaines au travail.

3. Que dit la loi ?

L’accessibilité numérique est entrée dans la loi grâce à l’article 47 de la loi handicap : la loi 2005-102 du 11 février 2005 fixe les obligations sur le sujet. La Directive européenne accessibilité web, publiée le 26 octobre 2016, apporte alors de nouvelles exigences. Cette Directive est entrée en vigueur le 23 septembre 2020.

L’objectif ? Améliorer l’accès aux services en ligne pour les personnes handicapées, et permettre aux usagers de facilement signaler les manquements aux règles d’accessibilité.
La Directive européenne se veut ainsi à l’écoute des personnes handicapées : l’accès doit être permis à tous, quelque soit le type d’information ou le support.

Ces nouvelles obligations concernent les services publics et pour les personnes handicapées, les associations et les entreprises ayant un seuil de chiffre d’affaires supérieur ou égal à 250 millions d’euros.

Retrouvez l’infographie de Koena sur les obligations légales en matière d’accessibilité numérique.

4. Comment activer les options d’accessibilité sur smartphone ?

Question fréquente, mais attention ! Avant d’activer, pensez à regarder comment désactiver la vocalisation sur votre smartphone, sinon vous risquez de mauvaises surprises 🙂

Sur Android :

  1. Ouvrez vos paramètres
  2. Sélectionnez Accessibilité
  3. Cliquez Services installés
  4. Touchez Assistant Votre téléphone et basculez le commutateur sur Activé pour l’activer. Appuyez sur OK pour accepter les autorisations de service

Sur Apple :

  1. Touchez le bouton d’accessibilité sur l’écran Démarrage rapide
  2. Sélectionnez une option d’accessibilité pour lire une description de la fonctionnalité et l’activer
  3. Cliquez OK pour revenir au processus de configuration

5. Comment déclarer l’accessibilité numérique ?

Les services communication en ligne dans le secteur public sont les premiers concernés. Le décret du 24 juillet 2019 aborde l’accessibilité numérique pour les personnes handicapées. Le décret aborde précisément l’accessibilité des sites internet et des applications mobiles pour les usagers des services de communication au public en ligne, les personnes morales de droit public, de droit privé délégataires d’une mission de service public et les personnes morales de droit privé et entreprises dont le chiffre d’affaire est d’au moins 250 millions d’euros.

La mise en œuvre des exigences d’accessibilité se traduit par une déclaration d’accessibilité : le référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA version 4).
Ce document doit notamment posséder le lien vers un schéma pluriannuel. Il a une durée maximum de 3 ans. Le schéma doit présenter la politique de l’entité concernée en matière d’accessibilité numérique. Il présente aussi les travaux de mise en conformité de l’entité.
Un schéma pluriannuel et un plan d’action de l’année en cours doivent alors être accessibles sur le site internet du service.

En savoir + ?

Koena met plus de 10 ans d’expertise au service de l’inclusion des personnes handicapées. Pour que le numérique profite à toutes et tous, nous vous accompagnons pour rendre vos sites accessibles.
Demander un diagnostic gratuit !


  • Texte : Emma Jalis
  • Illustration :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *