Accessibilité numérique

Qu’est-ce que l’accessibilité numérique ?

L’organisation qui crée les standards du Web, comme HTML et CSS, s’appelle le W3C. Le W3C publie également des standards pour le rendre le web accessible aux personnes handicapées. L’un d’entre eux s’appelle les Web Content Accessibility Guidelines (WCAG) et a été reconnu comme obligatoire en Europe et en France.

Le W3C a un portail dédié à l’accessibilité numérique, maintenu par un de ses groupes de travail : la Web Accessibility initiative (WAI).

La WAI définit l’accessibilité numérique de la façon suivante :

L’accessibilité du web signifie que les sites web, les outils et les technologies sont conçus et développés de façon à ce que les personnes handicapées puissent les utiliser. Plus précisément, les personnes peuvent :

  • percevoir, comprendre, naviguer et interagir avec le web
  • contribuer sur le web

« Qu’est-ce que l’accessibilité du Web » sur le site de la WAI

L’accessibilité numérique, essentielle pour les personnes handicapées, utile à toutes et tous

L’accessibilité numérique est donc d’abord pensée pour permettre aux personnes handicapées d’utiliser le numérique.

La définition donnée par le W3C indique bien que la responsabilité de la mise en accessibilité revient aux concepteurs et développeurs. En effet, le handicap se définit par la conjonction entre une situation personnelle (une déficience, une maladie ou un atypisme) et un environnement inadapté. Ainsi, une personne est plus souvent « handicapée par » un environnement inaccessible, que par son corps ou son diagnostic médical. Cette définition s’inscrit dans ce qu’on appelle le modèle social du handicap. Toute personne est parfaite comme elle est et a le droit de vivre en société. Ce n’est pas à l’individu de s’adapter, mais à la société de s’adapter aux personnes qui la compose, dans toute leur diversité.

Numérique et technologies d’assistance

Il existe une grande diversité de modes de navigation sur le Web et d’utilisation d’un ordinateur ou d’un smartphone.

Certaines personnes handicapées ne peuvent pas utiliser leur bras, elles vont naviguer à la voix avec des logiciels de dictée vocale (speech to text). D’autres ne peuvent pas voir leur écran, elles vont alors utiliser un lecteur d’écran qui va vocaliser ce qui se trouve à l’écran. D’autres encore vont avoir besoin de modifier les couleurs et la taille des caractères pour bien percevoir ce qui se trouve à l’écran. Et il y a les personnes qui n’entendent pas, et vont avoir besoin de sous-titres pour comprendre les vidéos par exemple.

Les technologies d’assistance, sont sont du matériel ou logiciel, qui vont permettre aux personnes handicapées d’utiliser les outils numériques. Mais pour que ces technologies fonctionnent, il est nécessaire que le code des sites web et logiciels soient pensées pour fonctionner avec.

Les technologies d’assistance sont un peu comme des lunettes 3D. Si vous mettez des lunettes 3D, mais que le film n’est pas en 3D, ça ne fonctionnera pas.

De même, si une personne aveugle utilise un lecteur d’écran pour vocaliser l’information, mais que le site web n’est pas codé en respectant les règles d’accessibilité, le site ne sera pas accessible.